Shoefiti

Inspiré par le son de la scène Indie nineties, Shoefiti allie des mélodies lumineuses à des éclats noisy, jouant sur des frottements harmoniques et ajoutant un son fuzz moderne au tout. Sur scène, cela se traduit par des musiciens en sueur, un chanteur qui n’hésite pas à descendre dans la fosse et un batteur qui sourit. L’année 2013 se retrouve chargée d’actualité autour du premier album « Only Mountains Never Meet ». Shoefiti l’a non seulement défendu sur scène en France, mais aussi en Angleterre et en Asie (Tokyo & Seoul). Pour développer encore plus son univers visuel, un clip en 3D est réalisé et se retrouve sélectionné en festival (Intendence Film Festival, Naoussa International Festival). Des chansons intègrent des BO de films (Zima – Leopard D’Argent à Locarno) et le groupe donne des concerts aussi bien dans des lieux atypiques (église Saint Merri, soirées Premières Fois), que renommés (Divan du Monde, Glazart). C’est en 2014 que le groupe s’enferme en studio pour enregistrer son nouvel album « Coriolis »!

À paraître le 14 avril 2015, les nouvelles chansons se veulent toujours construites avec soin, proposant des structures élaborées sur lesquelles se développent des arrangements rock avec une pointe psychédélique ou noisy. Le disque a été coréalisé par François Clos (directeur son de La Blogothèque) avec une production qui emprunte des techniques d’enregistrement au garage (batterie saturée, basse qui grogne, voix qui tape dans le rouge et anti-solos faits de guitare fuzz).

Avec une sélection au Grand Zebrock 2015 et son dispositif d’accompagnement pointu, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans l’histoire de Shoefiti, paré comme jamais à aller à la rencontre du public et faire briller ce nouveau disque tout en gardant quelques surprises en réserve…

http://www.shoefiti.net/

Sur le même thème :
Shoefiti, entre folk onirique et rock poétique !.

Publicités