JIMM

JIMM, c’est le projet d’un acharné du rock. Après une dizaine d’années passées dans divers projets et une centaine de concerts dans toute la France, il décide de faire cavalier seul en 2011.
S’il est avant tout connu pour son jeu de guitare, entre riffs
hargneux et soli pied au plancher, JIMM est un authentique musicien : multi instrumentiste (guitare, basse, piano, chant), il est aussi compositeur et auteur (en français s’il vous plaît). Armé de
ses Gibson, il puise ses influences au début des années 90 (Nirvana, Guns N ’Roses, Therapy ?) en y associant une approche résolument moderne dans le son (le spectre de Papa Roach et Alter Bridge plane), sans renier sa langue natale (l’influence de Trust est aussi palpable).
Fin 2011, il entre au Studio Sainte Marthe du réputé Francis Caste (Bukowski, The Arrs…), accompagné de David Hazet Viloria à la batterie (Tripod). Début 2012, l’album est là, cocktail explosif de heavy rock teinté de punk, épicé par un sens aigu de la mélodie.
En résultent douze titres taillés pour la scène. Un line-up est
constitué dans la foulée pour défendre l’album en live. Après la signature chez DOOWEET RECORDS, c’est la sortie de l’album éponyme le 29 avril 2013. Et JIMM repart se forger une réputation sur les routes de France. Trois clips extraits du premier sont réalisés et diffusés sur D17. En septembre 2014, il enregistre son nouvel album qui devrait sortir début 2015.

http://www.jimm.fr/

Sur le même thème :
JIMM : Du rock dans l’air (mais pas que…).
JIMM, chronique (2013)

Publicités