Sophren

11048763_478250019002820_7856447166868060710_n

Sophren est né dans la musique, son père étant guitariste de jazz. Il est bercé en écoutant des grands noms du jazz tels Miles Davis, Marcus Miller, John Scofield, Weather Report. Mais aussi du rock et du blues comme Deep Purple, Led Zeppelin ou Stevie Ray Vaughan, Jimi Hendrix (pour les très connus) et bien d’autres…

C’est à 6 ans qu’il commence la batterie. Il arrêtera à 9 ans lassé par le solfège rythmique. Il ne jouera plus d’instruments pendant 9 ans mais toujours en écoutant de la musique tous les jours.
Il décide à 18 ans d’apprendre la guitare « pour rigoler ». L’apprentissage se fait assez rapidement puisque c’est son père qui lui donne les clés. Très vite (en l’espace d’un an) il est capable d’improviser. C’est d’ailleurs pour l’improvisation qu’il se passionne en premier lieu, faisant tourné des disques et jouant par dessus. En travaillant sa capacité d’improvisation il découvre les loops et se met à enregistrer des rythmiques complètes avec basse et samples de batterie. Il commence le chant ainsi que l’écriture en 2010.
Dès lors il se prend au jeu de la composition. Il mettra 4 ans pour aboutir à « son style » composant plus de 30 morceaux (jamais sortis) qui n’étaient, selon lui, « pas sortables ».
On peut donc considérer ce gars comme un perfectionniste tournant un peu à l’obsession (il est capable de rester 3 jours sur 2 notes ou un break de batterie).

En parallèle de la musique il arrête son premier métier de graphiste pour apprendre les techniques du son. C’est grâce à cette formation qu’il sera en mesure de produire lui-même ses morceaux, les mixant chez lui avec un cubase des années 2000 et des enceintes Yamaha bas de gamme.
Passionné par le cinéma, il veux sortir son projet avec un clip dont il a écris le scénario : « La Mort J’adore ». Il fédère une équipe de 10 techniciens qu’il a rencontré sur les tournages lorsqu’il travaillait au son sur des films comme chef opérateur son.

La machine est lancé. Il sort « Joue Avec La Nuit » le 14 Juillet 2015. Et sort derrière deux autres titres « Loco Motif » et « Masculin Féminin ». Son « binôme » Etienne Dutour, photographe, participe activement à la réalisation de ses clips (réalisateur sur La Mort J’adore et Chef opérateur sur Joue avec la Nuit »). Toutes les photos de Sophren sont prises par lui.

Son premier EP « Quand Je Serai Grand » reprenant ses 4 titres + 1 inédit « Camisole » est sorti le 21 décembre, il est disponible en téléchargement gratuit.

www.sophren-music.com

crédit photo : Etienne Dutour
Publicités