Fergessen

 » FERGESSEN n’est pas un groupe, c’est un duo, et j’écrivais qu’un duo, c’est une fois deux, pas deux fois un : quand on a posé l’équation, on peut se laisser aller à l’harmonie et l’énergie d’un projet vu nulle part ailleurs, une quintessence scénique fondée sur l’équilibre, la maîtrise des aléas et la quête permanente de l’intensité, dans ce qu’ils ont à dire et ce qu’ils donnent à entendre.

     Pour ceux qui les découvrent, c’est une expérience de vie, l’impression d’emprunter un chemin sur lequel on ne sera plus jamais seul, quelque chose de supérieur à la musique elle-même. Allez, j’ose, c’est transcendantal, ça nous donne l’impression d’être meilleur.

     Ils chantent « En attendant le bonheur » ? Il se peut qu’ils le pensent inatteignable, mais qu’on y ait accès, nous, de l’autre côté du miroir. » Laurent CACHARD

http://www.fergessen.fr/

Sur le même thème :
Fergessen s’envole vers le Far Est.

Publicités