Interview : SegFault.

13508865_1217106754979771_8165314112960633782_n

Originaire de Lyon, SegFault est un projet musical post-rock/électro.
Véritable invitation au voyage, le groupe sortait en mars dernier un EP 7 titres nous initiant à l’univers très éclectique du groupe entre le rock et la musique électronique.
Quelques scènes déjà à leur actif, les lyonnais de Segfault nous racontent, le temps d’une interview, les belles rencontres musicales qu’ils ont pu faire et nous parlent de leur univers.

Salut SegFault! Pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour ceux qui ne vous connaissent pas?
SegFault est un projet musical post-rock/Electro lyonnais créé en 2014. Plus en détails, ça donne Guiz à la guitare, Antho aux machines, Pierrick à la batterie, Ben pour le VJing, Baptiste notre ingé son et Thomas pour les lumières.

« SegFault » ça a une signification particulière ?
Un SegFault ou un Segmentation Fault, c’est une erreur informatique qui est provoquée quand un programme informatique essaye de lire ou écrire dans un espace mémoire non réservé. En plus clair, pour notre cerveau, cela reviendrait à se remémorer un souvenir à la place d’un autre ou vouloir en remplacer un.

Racontez-nous un peu la rencontre et la formation du groupe.
Nous avons commencé à deux (Guiz et Antho). Nous nous sommes rencontrés au premier concert du groupe Culottes Courtes, avec qui nous avons réalisé notre premier concert et une tournée l’année suivante avec notre projet.
Nous avons réalisé un premier EP (Mexican Standoff) avant de rejoindre le studio Polycarpe où nous travaillons désormais de manière plus soutenue.
Durant la tournée avec le groupe Culottes Courtes, nous partagions les plateaux, les balances et le backline avec ces derniers. Pierrick (batteur de Culottes Courtes) se joignait à nous quelques fois à la batterie pendant les réglages et il est, par la suite, devenu naturellement batteur du groupe.

Dans votre biographie on peut lire « Né de la rencontre du jazz, du rock, du blues et des musiques électroniques, SegFault aspire à la découverte d’un nouvel espace musical. ». C’est donc impossible de définir le style musical de SegFault précisément ?
Si nous devions rassembler tout en un seul style musical, nous choisirions le post-rock dont bien des groupes qui nous inspirent en font le manifeste car c’est un style de musique qui peut mélanger le rock alternatif et la musique électronique.

Quels artistes et groupes vous inspirent aussi bien personnellement que pour la musique de SegFault ?
De nombreux compositeurs de bandes originales de jeux vidéos ou de films comme Vangélis par exemple.
Sinon certaines personnes assimilent notre style à celui d’EZ3kiel à leurs débuts et en effet ces derniers font parti de nos groupes favoris autant dans leur univers musical que visuel. Pour exemple, leur dernière représentation de mapping sur la Cathédrale St Jean à l’occasion de la fête des lumières de Lyon était impressionnante.

Vous parlez de « paysages sonores » et de « voyage ». C’est important selon vous que la musique fasse voyager ? C’est ce que vous recherchez dans la musique ?
Oui tout à fait. Lorsqu’une chanson a des paroles, les gens sont plutôt guidés par ce que la chanteuse/le chanteur souhaite raconter, même si la musique aide aussi.
Alors que la, sans aucune parole, il n’y a pas de ligne directrice, les gens peuvent construire leur propre vision, avoir des émotions, qui ne seront pas forcément les mêmes que ceux de leur voisin. Et c’est vraiment cela que l’on recherche, des émotions individuelles mais en ayant quand même une énergie plus collective lors des parties plus “pêchus” !
C’est pour cela d’ailleurs que l’on s’est dit qu’amener de la vidéo en concert correspondait vraiment à cet état d’esprit.

Pouvez-vous nous parler de votre album qui est sorti mi-mars (composition, enregistrement …) ?
Nous avons travaillé dessus pendant notre première tournée avec le groupe Culottes Courtes au printemps 2015. C’est donc un EP de 7 titres avec 3 featuring. Comme nous ne souhaitons pas vraiment nous ancrer dans une case spécifique concernant le style, on peut dire qu’il est plus “jazz” dans l’intention. En effet on y retrouve de l’électro, du blues, de la trap, du jazz de la dub… Avec comme nouveauté, l’enregistrement d’une grande partie des batteries en studio.

Y a-t-il un titre qui vous tient particulièrement à cœur sur cette production pour son histoire ?
Hey bien il n’est pas vraiment facile de mettre un des morceaux au dessus des autres !
La session d’enregistrement de Crystal Town était particulièrement silencieuse, la proposition des Scratch Bandits Crew surprenante et touchante et le fait de voir Arthur débarquer aussi. Nous l’avions rencontré à Bruxelle avant qu’il vienne buffer tout un concert sans que cela ne soit vraiment prévu à Metz.

Avez-vous partagé la scène avec quelques artistes que vous souhaiteriez nous faire découvrir ?
Carrément ! On dira Lela Fritz qu’on a rencontré à Metz qui a un style bien à elle mais tellement bon.
On a eu la chance de faire la première partie de Degiheugi à Paris ou Anakronic ici-même à Lyon, c’est pas vraiment des découvertes, leur style ne sont pas les mêmes mais on adore !
Et pour finir nos copains de scène NohOï et Zackarose et bien sûr nos grands amours Culottes Courtes.

Et si vous aviez l’opportunité de collaborer avec un artiste ou groupe tout style et notoriété confondus ce serait ?
Wow la liste pourrait être très très grande ! Mais pour en citer, nous dirions EZ3kiel, SAYCET, Tycho, Parav Stailor, les Gordon, lucio bukowski, Diego El Cigala, Daft Punk… On a tous le droit de rêver !! 🙂

Puisque Noël et les cadeaux étaient, il y a peu, d’actualité, est-ce que vous vous souvenez du premier album ou disque (ou cassette) qui vous attendait sous le sapin ?
En faisant le tour des membres de SEGFAULT cela passe de Thriller de Mickael jackson à Gorillaz en passant par Daddy DJ. 🙂

Avez-vous des projets à venir pour 2017 ?
Oui, pleins ! Malgré la trêve hivernale nous aspirons à remonter rapidement sur scène et si possible, tourner en dehors de la région Rhône-Alpes afin de faire découvrir notre univers à un max de gens.
Nous sommes re-rentré dans une période de composition et enfin du travail de fond sur l’aspect scénique pour encore et toujours la faire évoluer.

Pour finir, auriez-vous une petite anecdote à partager avec nous ?
Il s’est passé tellement de choses lors de la tournée avec Culottes Courtes; notre “Tour bus”, étant un vieux camion de la croix rouge des années 90, il nous a fait pas mal de surprises! Difficile d’en extraire une anecdote qui, sortie de son contexte, serait intéressante…

Et nous vous laissons le mot de la fin :
Bah on espère vous croiser au détour d’un concert pour partager tout ça avec vous plus personnellement ! A + !!

Publicités